Conformité à la loi 21

Depuis le mois de juin 2012, la loi prévoit une définition de la psychothérapie, une réserve de la pratique ainsi que du titre de psychothérapeute à certains intervenants, tel que les médecins et les psychologues.  Cette perspective de règlementation vise à mieux protéger le public. Ainsi, afin d’exercer la psychothérapie, un intervenant doit être détenteur d’un permis délivré par l’Ordre des Psychologues.

Il est à noter que la psychothérapie, telle que définie par la Loi sur le Code des professions  est la suivante : « un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes d’un rapport de conseils ou de soutien ».

Par ailleurs, le guide d’interprétation défini le coaching comme suit : « Le coaching qui vise l’actualisation du potentiel, par le développement de talents, ressources ou habiletés d’une personne qui n’est ni en détresse, ni en souffrance, mais qui exprime des besoins particuliers en matière de réalisation personnelle ou professionnelle ».

Le CQPNL tient à préciser par ce communiqué que les formations certifiantes qu’il dispense sont conformes au Code des professions . En effet, les techniques de communication et les protocoles d’intervention en PNL, ainsi qu’en hypnose éricksonienne ou humaniste enseignés au CQPNL permettent d’exercer comme coach tout en respectant la démarche du coaching telle que définie ci-dessus.