Et si l’on essayait le contraire… par Gabrielle Néron

Nos enfants, ces êtres si chers à nos yeux… Et pourtant parfois, dans la routine effrénée, la gestion quotidienne devient tellement compliquée qu’on perd patience. On parle de plus en plus fort, on exige, on les presse. Et ça ne fonctionne pas. Qui ne se rend jamais jusque-là?!

Et si on essayait autre chose? Et pourquoi pas le contraire? On appelle ça, aller dans le sens de la résistance!

Imaginez-vous que j’arrive et vous pousse dans le dos pour avancer. vous allez surement vous braquer, résister à ma poussée. Si j’insiste et pousse un peu plus, vous allez probablement pousser plus fortement dans la direction contraire. Et si j’arrête de pousser ? On va retrouver un équilibre. Et si je vous tends la main ? Il y a de fortes chances que vous me tendiez la vôtre. Je peux alors tirer dans la direction voulue.

C’est bien beau tout ça, mais comment on fait dans notre routine hyper serrée ?

Ça dépend de la résistance.

Mon conjoint est enseignant à la même école où va mon fils. Il l’amène avec lui tous les matins, mais mon conjoint doit être dans les premiers arrivés et il n’aime pas être en retard, mon fils non plus d’ailleurs. Ça lui plait d’arriver tôt, car il prend son temps une fois rendu. mais pour la routine du matin, c’était difficile, il ne faisait rien par lui même. Il fallait lui demander 3 fois de faire chaque tâche  : va brosser tes dents, habille-toi, mange, mange, manGE !!! ouf… ce n’était agréable ni pour lui, ni pour nous. L’intention de mon petit bonhomme était de prendre son temps et de faire à sa façon, mais son rythme cadrait mal avec nos obligations.

En y réfléchissant, mon conjoint et moi, on a réalisé qu’on ne lui permettait pas de développer son autonomie, car nous lui disions toujours quoi faire. Il ne pouvait même pas vivre les conséquences de son rythme lent.

On a alors demandé à notre fils de réfléchir à sa routine et de trouver lui même l’ordre de ses actions. On a convenu secrètement mon conjoint et moi que j’irais le porter à l’école s’il n’était pas prêt à temps. On n’a rien fait et rien dit durant les jours qui suivaient. après 1 journée, nous étions nous même surpris de la qualité du changement. Le laisser vivre la possibilité d’être en retard a joué sur sa motivation. Il a décidé qu’il faisait toutes ses tâches rapidement et qu’après il avait le temps de jouer le temps que son papa finisse de se préparer! En plus d’avoir des matins vraiment agréables, il était fier de lui!

Un autre exemple, une maman m’a partagé qu’elle se chicanait tous les matins avec sa fille pour la coiffer. La petite adore ses cheveux et veut qu’ils soient coiffés parfaitement avant de partir. Ça prenait toujours beaucoup trop de temps et dégénérait souvent en dispute. J’ai proposé alors qu’elles partent à l’heure prévue coiffée ou pas coiffée. Il se peut que la première fois, ce soit plus long, car elle ne voudra pas partir. mais tenez bon, expliquez-lui qu’il est important pour vous d’être à l’heure au travail. C’est le moment où l’on arrête de pousser. En chemin, il faut lui demander comment elle pourrait trouver un autre moment pour se coiffer qui serait mieux pour la routine? Faites confiance à votre enfant pour trouver des solutions. Je vous jure qu’en 2-3 matins, vous n’aurez plus de problème de coiffure ou de « je ne veux pas déjeuner! ». Dans cet exemple, l’intention de l’enfant est d’être bien coiffé pour partir à l’école, elle a trouvé d’autres solutions que de le faire à la dernière minute.

Ça vous semble difficile à gérer ? Demandez-vous alors ce qui est le plus agréable  : 2-3 matins difficiles et après une routine plus adaptée aux envies de l’enfant ou tous les matins à lutter contre les envies de l’enfant qui ne cadre pas dans votre routine ?

Ça vaut la peine d’essayer, je vous le jure! Il faut d’abord trouver l’intention de votre enfant dans son comportement à problème : prendre son temps, faire à sa façon, être bien coiffé… Et lui permettre de trouver des solutions pour rencontrer ses envies.

Changer nos façons de faire pour aller à la rencontre des besoins des enfants donne des résultats gratifiants pour toute la famille! Ça vaut la peine d’essayer!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s